Découpeuse laser et culture biologique

Deux thèmes à priori sans relation. Si se n'est que les forums ou documentations sur le sujet de la découpe laser bruissent à l'occasion du problème de la présence de biologique dans le circuit de refroidissement à eau !

Logique quand le bac qui accueille la pompe de circuit de refroidissement d'eau du laser :
  • n'est pas étanche à l'air ambiant (chez nous, suite à une hauteur insuffisante pour bien fermer le bac car le tuyau d'arrivée d'eau empêche de le fermer)
  • n'est pas pratique à vidanger pour changer l'eau : "ce qui n'est pas pratique est remis au lendemain", c'est à dire au calendes grecques...

Ajouter à cela, le fait que le bac est transparent et que donc l'eau est soumise aux photons. On a alors un écosystème composé :
  • d'eau chaude (chauffé par le laser)
  • de bacteries issues du monde extérieur
  • et de lumière

Un coktail pour créer de la vie dans le circuit d'eau et la présence d'un film biologique dans le tube de refroidissement du laser.

Une analyse au microscope d'un échantillon d'eau nous as donné à voir (en autre) des protozoaires cillés.


Merci à Pascal, membre du fab lab qui a identifié les conséquences et la cause de nos soucis.
Ajouter à cela qu'à défaut d'eau distillée nous avons jusque là utilisé de l'eau déminéralisée, ce qui est possiblement une idée moyenne. Nous avons commandé de l'eau distillée pour la suite.

Conséquences possibles sans traitement :
  • large contagion de la faune dans le circuit d'eau et perte de refroidissement à terme
  • augmentation de la conductivité de l'eau (on l'a constaté). Ceci pourrait favoriser le déplacement de charges électriques dans l'eau (issues de l'induction électrostatique liées aux impulsions du laser). La conséquence étant la création d'un arc électrique et cassage du verre du circuit d'eau (le laser fonctionne avec une tension supérieure à 10 000 volts).

Heureusement la situation n'a pas dégénéré à ce point pour nous.

Traitement de l'eau remédier à la conséquence

  • insertion de chlore dillué dans le circuit d'eau en fonctionnement
  • mais comme celà n'a pas été suffisant, insertion de vinaigre blanc dilué (pour ne pas attaquer les parties plastiques de la pompe à eau)

Et test de conductivité de l'eau après traitement.
Avec la dose de chlore utilisée, la conductivité résultante est de 36 microS/cm, ce qui semble la limite raisonnable de ce qui se dit dans les forums. Une limite mentionnée sur les forums est de 40 microS/cm.

Traitement de la cause

image 20240222_164033.jpg (2.8MB)
image 20240222_164152.jpg (1.6MB)

Fabrication d'un bac :
  • étanche
  • isolée de la lumière par un tissus (repliable pour vérifier la circulation de l'eau en fonctionnement)
  • équipé d'une vidange (robinet de cuve à eau) et d'un bouchon en partie haute (bouchon de plmoberie en PVC diamètre 40 mm)

Amélioration de l'ensemble


Compte tenu que la découpeuse laser doit fonctionner dans les condistions suvantes :
  • température ambiante : entre 5 à 35° - Idéalement moins de 25°
  • hygrométrie ambiante : inférieure à 70%
  • température de l’eau du circuit de refroidissement du tube laser : entre 10 et 38° maximun / température optimale entre 15 et 21°

A noter :
  • le constructeur indique un vieillissement du tube laser au delà de 21° de l'eau lors du fonctionnement. Nous étudions la possibilité de disposer le bac d'eau dans un autre bac accueillant des pains de glace en plastique (pour glacière) lors des chaudes journées d'été.

Nous travaillons en ce début d'année 2024 à réaliser une station de mesure sous Arduino pour surveiller ces paramètres. La salle de la découpeuse laser est actuellement une pièce à forte variabilité des conditions de température et hygrométrie.